le festival

"Le bonheur ne doit rien aux circonstances, il est un état d'être qui vous fait désirer de vivre. C'est la force de ce désir qui décide de notre bonheur, en dépit des circonstances, avec ou malgré elles."

Dans Les Amours d'Anaïs, l’héroïne lit ici les pages d'un livre fictif, La Hardiesse*, écrit par un autre personnage du film. Or ces quelques lignes pourraient être la profession de foi de cette 10ème édition. Elles disent ce qu'il nous faut d'engagement, d'intrépidité, parfois d'insolence et souvent de courage, pour parvenir à nos fins et accéder à une vie qui nous rende heureux. Il y a derrière le terme un peu désuet de "hardiesse" comme une imagerie chevaleresque de héros qui part en conquête.

Ce seront ainsi beaucoup de conquêtes amoureuses, sensuelles, beaucoup d'héroïnes aussi, et plus généralement la quête de soi, celle de la liberté. Pour ce qui est des "circonstances", nous sommes rodés depuis deux ans !

Faisons pareillement en sorte qu'elles ne tempèrent pas notre désir de vivre. Cinédélices aura en tout cas le désir de vous faire vivre une semaine heureuse au fil d'un cinéma régénérant. Un vrai baume ! Bon festival à toutes et à tous !

* Citation empruntée en fait à L’Écriture du désir, de Belinda Cannone

 

Des films

 

Sur cinq jours, le festival « Cinédélices » présente une sélection de 24 films dont 17 en avant-première.

Le festival réalise ainsi une programmation attachée à la diversité des styles, des genres et des cultures, en rapport avec l'hédonisme.

NOS INVITÉS

Cyril Guillou, comédien passionné par l’oeuvre de Jacques Tati. Pipe en bouche, raquette et sac à la main, il va et vient bouleverser nos moments du quotidien, samedi et dimanche 2 octobre.

Kmair Aïnouz , réalisatrice de « Cigare au miel », samedi 2 octobre

Michel Leclerc,  réalisateur et scénariste, le mardi 5 octobre

Sophie Dulac, Productrice et distributrice indépendante, fidèle de Cinédélices, pour « Gaza mn amour », le samedi 2 octobre

Mike et Fabien Kourter, et la productrice Fanny Lamothe, pour »Haut et fort », mercredi 6 octobre

 

 

Des gourmandises

 

Le festival s’organise comme toujours sous le signe de la convivialité et du plaisir gourmand :
cocktail inaugural, soirée «Allons dîner au cinéma» ,
des plaches gourmandes servies dansle Lounge du cinéma le Grand Palais.
L'art de la bouche rejoint ainsi le 7°art pour un éveil des sens voluptueux et partagé.
Une manière de déguster notre passion pour le cinéma.

« Le droit au plaisir est aussi important que le droit à la santé et au travail. 

C’est une dimension du bonheur et de l’émancipation de l’homme. ». Jean Lhéritier

Extraite du Manifeste hédoniste du philosophe Michel Onfray, cette phrase illustre le propos sur lequel l’association Ciné+ s’est positionnée
pour créer le Festival Cinédélices en octobre 2012 :
un festival de cinéma hédoniste consacré au plaisir de vivre.

 

 

LE FESTIVAL DEPUIS 2012

 

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

2019

2020