ciné + Cahors

Ciné+ Cahors, Créateur du Festival Cinédélices  

Créée au début des années 80 à Cahors, l’Association Ciné+ Cahors, en relation avec les Cinémas de la ville, apporte un soutien régulier à la diffusion du cinéma d’art et essai et à la découverte de nouveaux auteurs, avec un objectif clairement affiché : faire connaître la création cinématographique dans tous ses états au public le plus large.

Sur un territoire qui cultive un goût pour le bien-vivre, Ciné+ Cahors a créé en octobre 2012 le Festival Cinédélices et en est la structure porteuse, aux côtés des Cinémas de Cahors.

 

 

 

les jeunes font leurs courts

CINELATINO 2020

PAS de 14ème édition de CinéLatino à Cahors Amérique latine en 2020...

Bonjour à toutes et à tous,
Rideau sur Cinélatino, rideau sur les écrans, donc, en attendant que cet étrange état de réclusion volontaire finisse par se lever. Il ne s’agit pas d’un commentaire ironique, ni dubitatif : simplement l’expression d’un sentiment d’irréalité que nous devons être nombreux à partager. La vie se suspend, le travail se dématérialise, le cinéma se recroqueville sur nos écrans domestiques – Netflix vient finalement à notre secours !
J’ai en mémoire bien des pages de littérature – rappelez-vous Le Masque de la mort rouge d’Edgar Allan Poe – qui reviennent sur les épidémies médiévales, sur ces fléaux incompris et mystiques qui nourrissent les inquiétudes humaines. Le hasard – ironique contre moi, pour le coup – a voulu qu’avant les congés d’hiver je fasse commander à mes élèves de troisième Entrez dans la danse, de Jean Teulé ! Histoire délirante d’une épidémie grave et grotesque, à Strasbourg… Ils vont avoir de quoi réfléchir aux échos entre mythes et réalité !
Dans un an et demi, deux ans tout au plus, nous irons ensemble voir les premières moutures cinématographiques de l’épisode que nous commençons à traverser. Cela nous fera jaser : nous ergoterons sur la faculté ou l’échec, le talent ou l’incapacité de ces réalisateurs à rendre compte de l’atmosphère inédite qui flotte autour de nous ! N’hésitez pas, du reste ! Occupons-nous : chacun va avoir un peu de temps pour se mettre à ses cahiers et filer par écrit, en direct, la trame de cette attente. J’espère qu’il n’y aura pas de tragédie. J’espère que nous échapperons à tout drame.
J’espère que le pire sera de sentir ce suspens du temps, cette évanescence lourde et légère qu’on sent si contradictoire dans Le Désert des Tartares ou dans bien des pages de Gracq. Qu’au pire nous nous ennuierons. Bien sûr, les films à venir sur cet épisode n’auront pas la même saveur si c’est Sam Mendès qui tient la caméra, ou James Cameron ou Tomas Alfredson ou Bong Joon-Ho ou Abel & Gordon ou Almodovar ; que personnellement, je vais regretter qu’Ozu ou Fellini n’aient plus leur image à dire.

 

Pas de Cinélatino, donc : pourtant c’était un excellent cru ! Je parle un peu comme un vigneron qui se désole qu’un cyclone soit passé rafler ses vignes à deux jours de la mise en cuve ! Et les échéances à venir, pour Ciné+, s’annoncent un peu brumeuses, aléatoires, c’est le moins qu’on puisse dire. Je les récapitule, cependant, avec un optimisme têtu ! Peut-être le 9 avril prochain pourrons-nous proposer le second opus des « Jeudis de Ciné+ ». La première séance a eu lieu jeudi dernier au Grand Palais , avec la projection d’Un jour si blanc de Hlynur Palmasson. Une première encourageante, à mon sens – j’en ferai un compte-rendu plus précis. Mais il y a de grandes chances pour que ce second jeudi d’avril arrive un peu tôt dans le calendrier des mesures sanitaires. Auquel cas, la séance tomberait le second jeudi de mai, le 14, juste après « Les Jeunes Font Leurs Courts », le lundi 11 mai.
Mai… promesse d’y faire ce qui nous plaît. Les clichés et la méthode Coué rassurent à peu de frais ! De toute façon, qu’on se le dise, les cinéphiles, plus que beaucoup, ont une consolation cathartique solide : les épreuves subies sont des promesses de cinéma !
Portez-vous bien ! Chaleureusement !!
Bertrand Serin

CINEDELICES 2019 : c'est déja passe...

 

le teaser du festival 2019 :

 

 

 

les bandes annonces:

 

 

vente d'affiches de film

Ciné+ coordonne désormais la VENTE D’AFFICHES avec ses festivals :
en octobre sur Cinédélices et en mars sur Cinélatino

>>  Connaitre la liste des affiches des films <<

 

 

 

Formulaire